Le top 10 des études qui mènent à l’emploi

 

 

 

 

Etudiants et jeunes diplômés, vous avez peur du chômage ? Si vous êtes dans notre top 10 des filières qui ne connaissent pas la crise, pas de panique. Vous ne resterez pas longtemps sur le marché du travail.

1) Etudes d’infirmière

infirmiers

Tant qu’il y aura des humains, il y aura des malades et donc, des infirmiers et des infirmières. Si le secteur connaît une crise, c’est peut-être celle de trouver des candidats. Selon l’étude de l’Insee sur le chômage des diplômés de 2003 à 2009, le secteur possède un taux de chômage de 2%.

 

2) Médecine, pharmacie, dentaire

La météo du chômage des filières médicale est au beau fixe : environ 2% selon l’Insee. Une fois le concours d’entrée passé, les futurs diplômés ont peu de souci à se faire. Sur Jobintree, que ce soit pour les médecins, les pharmaciens ou les dentistes, ce ne sont pas les offres qui manquent.

3) Grandes écoles d’ingénieur

Selon l’étude de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), les diplômés Ingénieurs de la promotion 2011 ont un taux net d’emploi de 85.7%. Après leur sortie de l’école, les jeunes diplômés connaissent une durée moyenne de recherche de 2 mois et 80% obtiennent un CDI. Et les autres ? 12 % choisissent de poursuivre encore un peu leurs études. Parmi les secteurs favoris, on retrouve l’aéronautique, le BTP, l’énergie et les technologies de l’information.

4) Grandes écoles de management

Une autre filière royale, le Management culmine à 83.5% de taux net d’emploi, selon la CGE. Les diplômés se dirigent de plus en plus vers le secteur du bureau d’étude et de conseils qui passe devant les métiers desassurances et des banques.

5) Masters Sciences et technologies

Cette filière regroupe les Masters en sciences et technologies du vivant, le génie de l’environnement, la mécanique, l’innovation et toutes les nouvelles technologies de l’information et de la communication. L’étude du CNIF sur les jeunes dans les métiers scientifiques et techniques indique que tous les indicatifs emploi de ces secteurs sont au vert.

6) Bac pro, DUT-BTS Génie civil, construction, bois, mécanique

Pas besoin de faire des études à rallonge pour être sûr d’avoir un emploi. Avec un Bac pro, BTS ou DUT, les futurs techniciens de laboratoire, dessinateur en bâtiment ou métreurs, s’en sortent avec entre de 3% à 7% de chômage, selon l’Insee.

7) La filière paramédicale

Le monde de la santé ne connait vraiment pas la crise. En effet, l’Insee indique un taux de chômage d’environ 6%. Ambulanciers, aides-soignants, prothésistes ont toujours un bel avenir professionnel devant eux.

8) Gestion, finance et commerce

Les diplômés de Masters finance, comptabilité et d’écoles de commerce arrivent à la 8ème place du classement avec respectivement,  5% et 7% de chômage selon l’Insee. Sur Jobintree, les comptables qui cherchent un emploi peuvent compter sur 944 annonces.

9) DUT/BTS informatique, réseaux

Le secteur informatique n’échappe plus à la morosité ambiante. Mais il s’accroche et reste dans le top 10 des formations qui permettent d’éviter la case chômage. L’Insee indique un taux de chômage de 8%.

10) Hôtellerie-restauration

Que les futurs cuisiniers se rassurent, le monde de la restauration recrute. L’étude de Pole Emploi sur lesprojets de recrutements indique que tout le secteur a besoin de main d’oeuvre. Mais attention, la facilité de votre insertion profesionnelle dépendra grandement de votre cursus : les BTS et DUT sont plus prisés que les Bac pro ou les CAP et BEP.

 

Article publié le 16 octobre 2012 – jobintree.com – Claire Chevalier

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.