Les Big Four Luxembourgeois recrutent constamment !

Après Ernst & Young Luxembourg et Deloitte Luxembourg la semaine dernière, c’est au tour de PwC Luxembourg d’annoncer aujourd’hui la publication de ses résultats financiers de l’année fiscale 2012. L’occasion de faire le point sur les recrutements des Big Four au Grand-Duché. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les embauches vont bon train. D’après la liste des principaux employeurs du Luxembourg établie par le Statec, les grands cabinets d’audit sont plutôt bien positionnés dans le classement général et ont tous augmenté leurs effectifs d’une centaine de personnes au moins d’une année sur l’autre, ce qui n’est pas toujours le cas pour les banques de la place dont certaines ont même réduit leurs effectifs.

« Cette année encore, au 1er septembre, 150 nouveaux collaborateurs ont rejoint Ernst & Young Luxembourg, ce qui représente un niveau très élevé, le deuxième plus important de l’histoire du cabinet luxembourgeois, notamment dans un contexte économique actuel difficile », explique Alain Kinsch, country manager partner d’Ernst & Young Luxembourg qui emploie désormais plus de 1 000 personnes au Grand-Duché. Idem chez PwC Luxembourg qui le mois dernier a recruté plus de 200 jeunes collaborateurs, portant à plus de 500 les jeunes talents embauchés dans le cadre de sa campagne de recrutement 2012. Les effectifs luxembourgeois de PwC s’élèvent désormais à près de 2 200 personnes, ce qui en fait le 9ème employeur de la place (et le 6ème employeur privé). Enfin, avec l’arrivée de 180 nouvelles recrues en septembre 2012, Deloitte compte aujourd’hui environ 1 400 employés au Luxembourg.

Des métiers qui ont la cote

Chez Ernst & Young, la croissance de 5,4% par rapport à l’exercice précédent est notamment à mettre à l’actif du département fiscal (+10,9%) et des activités de conseil (+13,7%), alors que le département audit, qui avait bien progressé les deux années précédentes enregistre un léger tassement (+1,4 % seulement). Ce chiffre ne déçoit pas E&Y qui avait surtout pour objectif de développer les départements Tax et Conseil sur l’exercice. D’autre part, le département a connu ces dernières années une forte croissance en gagnant des parts de marché. E&Y estime donc que cet exercice était une consolidation de la position de son département Audit. Chez Deloitte, qui fait état de résultats bruts en progression de 10%, la croissance la plus forte est enregistrée dans le consulting, avec une croissance de 15 % d’une année sur l’autre. Les métiers “audit” et “tax” s’inscrivent en hausse de 8 % chacun.

Les Big Four recrutent donc sur toutes les lignes de métiers (audit, consulting et fiscalité) en intégrant à la fois des stagiaires, des jeunes diplômés et des profils expérimentés. « Nous combinons des profils de financiers, de juristes, de fiscalistes en TVA avec des actuaires, des ingénieurs en informatique pour les activités de consulting informatique ou des spécialistes dans les domaines du développement durable tel que la certification de la performance énergétique de bâtiments », note Didier Mouget, Managing Partner de PwC Luxembourg.

Enfin, pour les candidats qui se montreraient encore réticents à l’idée de rejoindre un Big Four au Luxembourg, sachez qu’une expérience dans un grand cabinet d’audit peut constituer dans bien des cas un véritable tremplin professionnel. « Nos talents sont très rapidement chassés et courtisés. C’est le signe de leur valeur à nos yeux et au-delà. Et surtout la reconnaissance de notre démarche de développement de leur potentiel », relève Vinciane Istace, Human Capital Partner chez PwC Luxembourg. Tout est dit.

Publié le 18/10/2012 – Efinancialcareers.fr – Par Thierry Iochem

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.