Les formations bancaires attirent de plus en plus

 

«Dans nos métiers, en période de crise, on dit souvent qu’il faut investir dans les ressources humaines. Le « réflexe formation » est plus présent qu’il y a un ou deux ans», souligne Serge de Cillia, administrateur délégué de l’Institut de formation bancaire du Luxembourg (IFBL). Ce besoin d’investissement en compétences se traduit dans les chiffres présentés mercredi par l’IFBL.

Le nombre de journées de formation délivrées depuis début 2012 atteint 12 740 au 1er novembre (102 000 heures de formation), en hausse de 17,79% par rapport à 2011 (10 816 journées). Une hausse qui s’explique en partie par l’intégration cette année de formations dans les domaines de l’assurance, menées en collaboration avec l’Association des compagnies d’assurance (ACA), soit près de 600 heures. «Ce secteur continue de recruter, notamment dans les fonctions commerciales, justifie Serge de Cillia. Le secteur bancaire embauche aussi, mais l’on voit également beaucoup de mises à niveau».

Un cadre réglementaire toujours plus pointu et des exigences en certifications obligent les établissements à solliciter des formations. Les tendances observées par l’IFBL: une augmentation des inscriptions pour les formations longues qui débouchent sur un métier en 180 heures et des inscriptions à titre privé. Un signe à la fois d’une recherche de garanties pour maintenir son attractivité sur un marché du travail agité. Mais aussi de l’arrivée de personnel dont les entreprises financent une formation dans le cadre d’un plan social.

Article publié le 29 novembre 2012 – lessentiel.lu – Mathieu Vacon

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob !

 

Facebook Comments

Post a comment