L’intérim, passerelle vers l’emploi durable

Qu’est-ce que l’intérim ?

Pour une entreprise, l’intérim est une forme de travail temporaire qui permet de faire face momentanément à un poste vacant ou à un accroissement d’activité par exemple.

Les agences d’intérim (aussi appelées agences emploi) mettent à disposition des intérimaires à leurs entreprises clientes. Quand l’intérimaire accepte une mission, il signe un contrat avec son agence emploi, qui devient alors son employeur.

Comment trouver une mission d’intérim ?

Depuis chez vous, vous pouvez consulter les missions que les agences emploi mettent en ligne sur leur site Internet. L’autre solution consiste à vous rendre directement en agence pour rencontrer les chargés de recrutement. Les agences d’intérim sont implantées dans toutes les régions et une même société est souvent présente dans plusieurs pays. C’est le cas d’Adecco, leader mondial des ressources humaines, dont les agences sont aussi bien présentes en France qu’en Belgique, en Suisse, en Allemagne ou au Luxembourg.

L’intérim, une solution pour l’emploi durable ?

L’intérim est souvent perçu comme une étape de transition dans un parcours professionnel. C’est juste dans une certaine mesure, puisqu’il fait en effet passer les diplômes au second plan, au profit de la motivation et des compétences du candidat. Le travail temporaire correspond donc souvent aux premiers pas dans la vie active de bon nombre d’entre nous.

Pourtant, il peut aussi s’agir d’une solution concrète vers l’emploi durable. Un intérimaire qui a fait ses preuves et qui s’est montré motivé sur la durée a toutes les chances d’enchaîner les missions. Depuis 2005, la loi de Cohésion Sociale (loi Borloo) autorise même les agences emploi à proposer des CDD et des CDI à leurs intérimaires. Dans la pratique, ces contrats alternent périodes de missions et intermissions non travaillées mais qui restent rémunérées (au moins au SMIC). Cette solution conserve les avantages du salarié intérimaire tout en lui assurant un statut plus sécurisant.

Le travail intérimaire ne correspond donc pas toujours à l’image qu’on lui donne : s’il reste généralement subi, il peut aussi être choisi. Ainsi, 78% des intérimaires déclarent s’être tournés vers l’intérim pour travailler rapidement ou parce qu’ils ne trouvaient pas de CDD ou de CDI. Pourtant, à cette large majorité, il faut ajouter les intérimaires qui ont choisi l’intérim pour d’autres raisons : pour acquérir de l’expérience ou pour les diversifier avant de se ‘fixer’ sur un métier, pour entrer dans des entreprises et s’en faire connaître ou même parce qu’ils disposaient d’une période disponible pour travailler, tout en souhaitant s’arrêter à date fixe.

Aujourd’hui, certains travailleurs temporaires apprécient la solution de l’intérim pour la diversité des missions ou la flexibilité de travail qu’il apporte. Un mode de travail qui leur permet d’acquérir des compétences et de l’expérience dans différents domaines et de révéler des affinités avec un secteur ou un métier.

L’intérim en Europe

L’intérim est perçu de façon plutôt positive par les européens : c’est le cas en France (71% des salariés français en ont une opinion positive), aux Pays-Bas (67%) ou même en Italie (52%). Cela l’est beaucoup moins en Allemagne où seulement 27% des salariés ont une bonne perception de l’intérim.

Pour la majorité des salariés européens, le travail temporaire est d’abord une solution d’attente en cas de difficultés sur le marché du travail. A noter toutefois l’exception aux Pays-Bas où près de la moitié des salariés perçoit l’intérim comme une forme d’emploi utile pour démarrer sur le marché du travail.

Partout en Europe, l’intérim est reconnu comme un moyen d’acquérir de l’expérience et de développer son employabilité. Ainsi, plus de ¾ des salariés européens affirment qu’ils se tourneraient vers l’intérim s’ils devaient chercher un emploi.

Une bonne nouvelle pour l’emploi européen et pour les candidats à l’expatriation : l’intérim représente une forme d’emploi utile voire durable, qui peut faciliter une recherche d’emploi à l’étranger.

 

Source :

Regards croisés sur l’intérim en France et en Europe – étude 2012 http://prisme.eu/Addon_Site/Upload/Autres/DP_Regards_Croises_en_France_et_en_Europe_2012_15052012.pdf

Facebook Comments

Website Comments

  1. Joly

    C’est clair que l’interim ca reste quand meme LA solution idéale pour faire sa place dans une boite. Ca permet de se faire connaitre, de montrer ses compétences, et pourquoi pas de décrocher un CDI. Le tout, c’est de prendre cette mission trés au sérieux en la voyant comme une belle porte d’entrée dans le monde du travail.

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.