Luxembourg – 40.000 emplois créés en 10 ans


Depuis 2008, l’État a accordé près de 60 millions d’euros de subventions aux classes moyennes, un secteur qui emploie quelque 170.000 salariés répartis à travers pas moins de 30.000 entreprises.
 
Le secteur des classes moyennes couvre un large spectre d’activités comme l’artisanat, le commerce, l’Horeca, ainsi que certaines professions libérales.
 
Tous secteurs confondus, ces quelque 30.000 entreprises cumulent un chiffre d’affaires de près de 60 milliards d’euros et sont un pilier de l’économie luxembourgeoise, un vivier d’innovation et un garant de création d’emplois.
 
Mercredi, le ministère des Classes moyennes a présenté le bilan des dernières années en matière d’aides en faveur de ce secteur.
 
Plus de 170.000 personnes y sont employés, ce qui représente près de 45 % de la population active au Luxembourg. L’importance et la dynamique des classes moyennes sont démontrées par une création nette de 700 entreprises par an et la création de 40.000 emplois au cours de la dernière décennie.
 
700 dossiers par an
 
Afin de rester compétitif, les entreprises doivent évoluer, innover et investir. Le ministère des Classes moyennes encourage et soutient ces entreprises et leurs investissements grâce à différents régimes d’aides régis par une loi de 2004 portant création d’un cadre général des régimes d’aides en faveur du secteur des classes moyennes. Chaque année environ 700 dossiers d’aides sont traités au ministère des Classes moyennes.
 
A côté du régime général d’investissement, le ministère a mis en place trois régimes spéciaux pour soutenir les entreprises: le régime HACCP et sécurité alimentaire, le régime environnement et le régime innovation, recherche et développement. Il faut également citer les aides pour subventionner un conseil externe d’une entreprise et les majorations pour un premier établissement.
 
De 2008 à 2012, 656 millions d’euros d’investissement ont été présentés par les entreprises.
 
Durant cette période, le ministère des Classes moyennes a traité 3.337 dossiers et accordé un total de 59,2 millions d’euros de subventions en faveur des classes moyennes. Les petites (moins de 50 salariés) et moyennes (de 50 à 250 salariés) entreprises sont les principales bénéficiaires de ces aides.
 
Force vive
 
Le ministère a enregistré un pic en termes de dossiers traités en 2010 (741), tandis que les chiffres records en matière de volume d’investissement présenté (148 millions d’euros) et de subventions accordés (14 millions d’euros), ont été réalisés en 2011.
 
Suite à une légère baisse en 2012, les chiffres du premier semestre 2013 affichent de nouveau une tendance à la hausse.
 
Selon la ministre Françoise Hetto-Gaasch, «même en période de crise, les chiffres soulignent que le secteur des classes moyennes est extrêmement dynamique et que nos instruments d’aides ont pleinement réussi leur objectif d’inciter des investissements dans l’avenir.
 
Ces aides servent à soutenir les entreprises, à maintenir et à développer leur compétitivité ainsi qu’à pérenniser et à créer des emplois. C’est pour cela que le gouvernement a maintenu les budgets publics alimentant ces dispositifs d’aide en dépit des efforts parallèles pour assainir les finances publiques.
 
Les classes moyennes sont une force vive de notre économie luxembourgeoise et les aides en leur faveur sont un outil important pour le développement du pays, surtout dans le contexte économique actuel.»
 
Source ; paperjam.lu
 
Venez rencontrer votre futur employeur au Luxembourg lors de la tournée Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.eu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi et de formations au Luxembourg sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.