Luxembourg : Le PIB montre la sortie


La progression du produit intérieur brut (2,4% sur un an, au 2e trimestre) est encourageante.
 
Comme le souligne le Statec, «une reprise modérée s’installe». La demande extérieure favorise la croissance et les services financiers soutiennent l’ensemble.
 
Le Statec confirme, dans sa publication mensuelle sur l’état de la conjoncture luxembourgeoise, qu’une embellie économique point à l’horizon. Le PIB (produit intérieur brut), au 2e trimestre 2013, affiche une progression de 1,6% sur un trimestre et de 2,4% sur un an.
 
Pas de chance pour le gouvernement qui termine sa mission en s’occupant des affaires courantes. C’est maintenant qu’apparaissent les signes encourageants pour une reprise économique.
 
Encore faudra-t-il au prochain gouvernement tirer effectivement les marrons du feu… sans se brûler. Et sans se tromper. Car si, comme le souligne le Statec, «une reprise modérée s’installe», l’analyse des indicateurs permet d’en mesurer les modulations avec plus de précision.
 
Une tendance de fond, depuis mi-2012
 
«Une dynamique de reprise modérée semble s’installer, après une année 2012 dans l’ensemble maussade», observe l’institut statistique national.
 
La belle progression du PIB au 2e trimestre est cependant, en partie au moins, liée… à l’exceptionnelle faiblesse de l’activité constatée au 1er trimestre. Ainsi, des avatars, notamment météorologiques, ont pu peser sur un début d’année très calme, voire triste, pour la construction, les transports ou l’industrie.
 
Néanmoins, la tendance de fond demeure très intéressante. Elle indique, selon le Statec, «une reprise entamée depuis la mi-2012, avec un rythme de croissance d’environ 0,5% en moyenne par trimestre». Soit environ 2% en rythme annualisé.
 
Mieux, si on parle de croissance, l’acquis s’élève, à l’issue du 2e trimestre de l’année, à 1,7%. Ici encore, il convient de relativiser, notamment par rapport aux révisions opérées, au fil du temps, sur le PIB présumé des années 2009 à 2012.
 
Mais les chiffres donnent progressivement une autre couleur au ciel économique grand-ducal.
 
Dynamisme des échanges avec l’extérieur
 
À quoi doit-on l’embellie? Le Statec observe une relative faiblesse de la demande intérieure. La consommation des ménages est très prudente, en hausse légère sur les services, en recul sur la consommation de biens.
 
L’investissement recule lui aussi avec, toutefois, une «dynamique de fond mieux orientée à partir du 2e trimestre», la tendance étant à confirmer.
 
En revanche, les échanges avec l’extérieur témoignent d’un dynamisme incontestable, surtout au niveau des services, une fois encore. Globalement, le solde des échanges de services progresse de 0,9% par trimestre depuis le début de l’année.
 
Et les services financiers apportent une contribution majeure, indispensable même, compte tenu du fait que les autres services – bien présents dans le soutien de la composante extérieure du PIB en 2011 et 2012 – «donnent des signes d’essoufflement».
 
Source ; paperjam.lu
 
Venez rencontrer votre futur employeur au Luxembourg lors de la tournée Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.lu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi au Luxembourg sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.