Pourquoi être un débutant n’est pas synonyme d’échec ?

 

Vous avez un projet dans un domaine qui vous passionne ? Vous hésitez, car vous considérez que vous n’avez pas assez d’expérience dans votre domaine et qu’il faut attendre avant de vous lancer ?

Beaucoup d’entre nous ont des rêves qui ne se réaliseront jamais à cause de cette idée reçue.

Certains veulent changer de métier, monter leur entreprise, créer leurs produits et pensent que les compétences techniques ainsi que les moyens financiers sont les plus importants pour réussir. Ce sont des idées reçues qu’il faut oublier.

Ce qui est vraiment indispensable pour réussir un projet c’est la détermination et la passion.

 

Lancez-vous avant de perdre votre motivation

Vous aurez quelques étapes de plus à parcourir que les autres, mais lancez-vous, car la détermination et la volonté sont des critères fondamentaux pour mener un projet.

 

Quand on se lance dans un projet on le fait souvent pour une de ces deux raisons :

1/ parce que tous les voyants sont au vert

Celui qui attend que tous les voyants soient verts pendant 5 ans avant d’avancer, c’est cet ancien employé dans un garage qui veut monter son propre garage en investissant ses économies et ses compétences, pour faire ce qu’il sait faire depuis 5 ans en prenant un minimum de risques. Et qui, à l’apparition du moindre obstacle retarde le lancement de son projet.

Pouvez-vous attendre pendant 5 ans avant de vous lancer en gardant votre motivation intacte?

Il est plus que probable que votre projet reste une idée et que les aléas de la vie vous fassent changer de direction.

Contrairement à ce que l’on croit, il est plus difficile de se lancer après avoir attendu durant 5 ans.

 

2/ parce qu’on a remarqué le détail qui change tout

Ce sont ceux qui se lancent même si les pronostics les donnent perdants parce qu’ils n’ont pas assez d’expérience d’argent ou de réseau .

Ce sont ceux qui suivent leur intuition et leur flair, dans cette catégorie on retrouve souvent des autodidactes (d’ailleurs 7 entrepreneurs sur 10 sont autodidactes)

 

Deux histoires de « débutants ».


La première est celle d’un fabricant de tracteurs qui voulait construire des voitures de sport l’autre est celle d’un fabricant d’ordinateurs qui voulait fabriquer des téléphones .

Ils ont tous les deux connus un grand succès dans leur métier avant de se lancer dans des domaines où ils étaient des débutants.

Vous avez sûrement déjà deviné qui est le personnage de la seconde histoire, car son expérience est plus récente.

Ces deux hommes ce sont, Ferrucio Lamboghini et Steve Jobs

En comparant l’histoire de ces deux entrepreneurs j’ai remarqué 3 points en communs :

– Leur volonté d’apporter une vision différente dans leur nouveau métier
– Leur détermination
– Leur confiance en eux.

Lamborghini : Des tracteurs aux voitures de sport.

Ferruccio Lamborghini a fait fortune en construisant des tracteurs à partir de pièces détachées de chars de la seconde guerre mondiale.

En devenant riche il s’est découvert une nouvelle passion, celle de collectionner les voitures de sport.

Parmi les voitures de sa collection Ferruccio Lamborghini possédait une Ferrari 250 Gt avec laquelle il a connu un petit problème mécanique qu’il a réussi à résoudre avec des pièces de tracteurs.

Lamborghini serait allé adresser à Enzo Ferrari en lui donnant des conseils sur la manière d’améliorer ses automobiles. Ferrari, furieux, lui aurait alors répondu : « Lamborghini, tu sais sûrement conduire un tracteur, mais tu ne seras jamais capable de conduire une Ferrari ».

Suite à cette réaction méprisante de Enzo Ferrari, Ferruccio Lamborghini se lança le défi de concurrencer Ferrari et de lui prouver qu’il était capable de construire des voitures de sports plus performante que la Ferrari 250 Gt.

Quelques années plus tard, il avoua que « si Enzo Ferrari ne l’avait pas asséné cette mesquinerie un jour où il se plaignait d’insolubles problèmes sur sa propre Ferrari, il n’aurait peut-être jamais construit ses propres voitures ».

Lamborghini était un débutant, mais il était persuadé que sa vision des choses était la bonne.

Au final celui qui ne savait construire que des tracteurs a connu un grand succès dans l’automobile avec des modèles légendaires comme la Miura, la Countach et cette aventure continue même après sa mort avec des voitures comme la Diablo, la Gallardo et la Murcielago.

 

L’arrivée d’Apple dans la téléphonie .

Après le retour en force d’Apple dans l’informatique dans la fin des années 90 la firme à la pomme se lança au début des années 2000 dans un projet inédit.

À partir d’une technologie qui était à la base destinée au IPod, Apple désirait créer un téléphone alors que l’entreprise n’avait aucune expérience dans ce domaine .

Apple allait rencontrer des concurrents de taille dans la téléphonie comme le géant Nokia, la marque coréenne Samsung qui était en pleine ascension à l’époque et Sony Ericsson qui possédait le savoir-faire d’Ericsson dans la téléphonie et celui de Sony dans la musique et la photographie.

En 2007 Apple sort un téléphone avec :

– Un appareil photo de basse qualité en comparaison avec la concurrence alors que Sony Ericsson vient de présenter le Cyber-shot K850i, un téléphone avec un appareil photo de 5 mégapixels avec autofocus et flash au xénon (Apple a attendu 2010 pour avoir un appareil photo de 5 mégapixels avec l’Iphone 4).

– Un appareil qui a une autonomie limitée et des problèmes de réseau.

Pourtant, le premier Iphone a été un succès. Pourquoi ? :

– Parce que Apple a vu le détail qui change tout, en proposant une expérience d’utilisation totalement différente des autres constructeur de téléphone .

– Parce que l’Iphone n’est pas vraiment un téléphone c’est un ordinateur de poche qui peut téléphoner.

– Parce qu’Apple a compris que l’avenir de la téléphonie ce n’était pas principalement les smartphones avec appareils photos à 12 millions de pixel, ni les téléphones avec lecteur mp3 intégré, mais que l’avenir c’était en priorité l’Internet mobile et qu’il fallait un mode d’utilisation simple et agréable pour l’Internet mobile.

 

Quand vous avez un projet, la première chose à faire c’est de créer un Personal Learning network (réseau d’apprentissage personnel).

Au lieu d’attendre 10 ans bêtement avant de vous lancer renseignez-vous sur tout ce qui touche à votre projet parce que se renseigner, c’est apprendre et apprendre en 2012 c’est facile grâce à internet, c’est juste une histoire de méthode.

Créez votre réseau et échangez avec ceux qui partagent les mêmes passions que vous, sur les forums, les blogs et les réseaux sociaux

C’est beaucoup plus simple que vous ne le croyez et c’est la manière la plus enrichissante de commencer un projet.

 

Article publié le 02 mars 2012 –  proactiveactivity.com

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.