Quels sont les secteurs de l’économie sociale et solidaire qui recrutent?


Le Sénat examinait, jusqu’au 8 novembre, le projet de loi sur l’économie sociale et solidaire qui pourrait permettre la création de 100000 emplois.
 
Surprise: la moitié des offres du secteur sont aujourd’hui émises par de grandes entreprises.
 
Plus féminins, diplômés, âgés et sans relation avec l’international: ainsi se dressait le portrait-robot des cadres de l’économie sociale et solidaire (ESS) -secteur qui fait l’objet d’un projet de loi examiné au Sénat, ce vendredi- dans l’édition 2012 de l’étude « Les cadres de l’économie sociale et solidaire », de l’Apec.
 
Changement de perspective, cette année, avec un focus sur « le marché de l’emploi cadre dans l’ESS ».
 
Quels sont les domaines les plus porteurs de l’économie sociale et solidaire? D’où émanent les offres d’emploi? Le point sur un secteur d’activité qui rassemble associations, coopératives, mutuelles et fondations et qui représente près de 14% de l’emploi salarié privé en France.
 
600 000 emplois renouvelables
 
Bonne nouvelle: d’ici 2020, 600 000 emplois (cadres et non cadres) seraient renouvelés dans l’économie sociale et solidaire, en raison des départs à la retraite.
 
Un vivier d’emplois salutaire pour un secteur qui fédère plus de 222 900 établissements -associations, coopératives, mutuelles et fondations- et pas moins de 2,34 millions de salariés, relève l’Observatoire national de l’ESS.
 
Les associations, premières émettrices d’offres d’emploi
 
A noter: 12 600 offres d’emploi cadre ont été diffusées par l’Apec, en 2012, en provenance des associations (64%), des coopératives (18%), des mutuelles (13%) et des fondations (5%).
 
75% des offres réparties dans 4 secteurs
 
Spécificités de cette économie, plus axée sur l’utilité sociale que son homologue « classique », obligent, les opportunités d’emplois dans l’ESS se répartissent essentiellement, selon les données de l’Apec, dans les services.
 
Ainsi, 75% des offres sont émises dans la santé-action sociale, les organisations associatives, la banque et les assurances, et la formation initiale et continue.
 
Parfait, par exemple, pour les candidats à un poste de « chargé de clientèle entreprises » dans une banque coopérative, ou à celui de directeur administratif et financier d’une coopérative forestière.
 
50% des offres émises par de grandes entreprises
 
Les cadres de l’ESS travaillent en moyenne dans des structures plus petites que l’ensemble des cadres du privé.
 
La tendance serait-elle en train de s’inverser? Une offre d’emploi de cadre sur deux serait diffusée par des grandes entreprises (plus de 250 salariés), contre une sur trois pour l’ensemble du privé.
 
60% des offres à pourvoir hors Ile-de-France
 
Candidats à un poste labellisé « ESS », la mobilité géographique pourrait être un atout de taille. Certes, 40% des offres issues de l’ESS proviennent d’entreprises localisées en Ile-de-France, mais la province tire son épingle du jeu.
 
Ainsi en va-t-il des régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord-Pas-de-Calais, qui cumulent la diffusion de 20% des offres.
 
Plein feu sur les cadres commerciaux et RH
 
A chaque structure de l’ESS, son favori. Si les associations et les fondations ciblent leur recherche sur des profils « ressources humaines », les mutuelles, et davantage encore les coopératives, ont des postes de commerciaux et de marketing à pourvoir.
 
L’analyse des offres d’emploi cadre de l’économie sociale et solidaire est issue de l’exploitation de la base des offres d’emploi diffusées sur Apec.fr en 2012.
 
Au total, 12 588 offres d’emploi concernent ce secteur, soit 2,5% des offres publiées.
 
Source ; lexpress.fr
 
Retrouvez toutes nos offres d’emploi et de formations sur www.moovijob.com !
 
Infos, actus, bons plans : rejoignez-nous sur Facebook

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.