Si l’électrique devenait une filière d’avenir ?

Les chaînes d’informations en continue tournent à plein régime : plan social chez PSA, concurrence allemande et délocalisation du géant Renault. Pourtant la Lorraine s’en sort bien avec une filière automobile dynamique. D’autres filières marchent et recrutent à la pelle…

Deux constructeurs sont sans conteste les moteurs de la filière automobile en Lorraine : Smart en Moselle-Est  et PSA à Metz et Trémery. On peut aussi citer Renault qui construit ses utilitaires en Meurthe-et-Moselle et qui affirme « avoir quatre ans d’avance sur la concurrence ». Rien que ça, et c’est en Lorraine. Au total on s’approche des 10 000 emplois dans ces géants de l’industrie. Rien que 6 500 salariés pour PSA et 1 800 pour Smart, une filiale de l’allemand Mercedes. Les investissements sont aussi au rendez-vous faisant tomber les préjugés les plus cruels. Même le n°1 PSA au cœur du cyclone social et politique investit en région. Au total ce sont 717 millions d’euros investis par le groupe pour produire le nouveau moteur EB sur ses chaînes de montages à Trémery en Moselle. 500 emplois à la clé ça compte…

 

La Smart électrique produite en Lorraine

Du côté de la Moselle-Est très touchée par la crise industrielle, Smart est un poumon économique et social. La petite allemande qui y a installé une usine de production va y produire sa prochaine Smart Fortwo Electric Drive. Une tout électrique. Le constructeur automobile doit investir 200 millions d’euros dès 2014 dans son usine de production à Hambach.

Au total c’est près de 200 M d’€ que le groupe étranger doit investir dans la région ayant pour conséquence positive de conserver les 1 500 emplois à Hambach. Jusqu’en 2020. Un coussin de sécurité qui rassure les habitants du secteur qui croient à la voiture électrique. Le soutien des élus locaux mais aussi des services de l’Etat a permis à Daimler de boucler le tour de table financier.

La société a indiqué que la nouvelle voiture sera produite en étroite collaboration avec le constructeur français Renault. Depuis 1998 l’usine de Moselle-Est produit la petite Smart une place et devrait donc voir grandir sa surface pour accueillir les nouvelles chaînes de production. Un investissement qui nécessitera plus de 50 M d’€. Les lignes de production doivent être prolongées, de nouvelles stations de travail montées, le bâtiment logistique modifié. Enfin une nouvelle ligne de peinture sera créée. Enfin, 10 000 heures de formation seront également proposées aux salariés. Des embauches en CDI ont déjà été faites, d’autres devraient suivre.

Du côté de la Meurthe-et-Moselle l’usine de la Sovab a recruté 300 intérimaires pour répondre à la demande de master, l’utilitaire star de Renault fabriqué à Batilly.

Publié le 12/09/2012 – LOR’Actu – La rédaction de LOR’Actu

Retrouvez les offres d’emploi dans l’Automobile sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.