Temps partiel : quelle est la tendance au Luxembourg ?


Si le travail à temps partiel reste un phénomène largement féminin, les hommes sont de plus en plus nombreux à choisir cette option au Luxembourg.
 
Le dernier regards du Statec fait un état des lieux sur le travail à temps partiel au Luxembourg.
 
Il constate ainsi que le temps partiel est beaucoup plus répandu chez les femmes que chez les hommes. En 2012, 35,9% de femmes travaillaient à temps partiel, alors que les hommes n’étaient que 4,3% (soit 18,3% en tout).
 
La tendance est à l’augmentation du temps partiel masculin (puisque le taux est passé de 2,3% en 2004, contre 4,3% en 2012), alors que chez les femmes, le nombre de temps partiels semble se tasser (36,6% en 2004 contre 35,9% en 2012).
 
Dans quelles branches l’emploi à temps partiel est le plus fréquent ?
 
Selon le Statec, le taux de temps partiel est extrêmement élevé (72,5%) dans la branche des « activités des ménages en tant qu’employeurs », comme les activités de nettoyage par exemple.
 
Viennent ensuite la « santé et action sociale » avec 37,3%, la branche « arts, spectacles et activités récréatives » avec 34,5%, puis les « activités immobilières » (31,3%), les « activités de services administratifs et de soutien » (27,3%) et « l’enseignement » (24,3%).
 
« L’administration publique » (18,3%) et le « commerce » (19%) se situent pour leur part dans la moyenne. D’une manière générale, les branches où le temps partiel est le plus fréquent sont également des branches dans lesquelles l’emploi est le plus « féminisé ».
 
En revanche, la part du temps partiel n’atteint que 4,8% dans l’industrie, 5,4% dans la construction et 9% dans les transports.
 
Source ; lesfrontaliers.lu
 
Venez rencontrer votre futur employeur au Luxembourg lors de la tournée Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.lu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi au Luxembourg sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.